Réaliser / Accès aux combles

Accéder
aux combles

L’accès aux combles est conditionné par l’usage que l’on en fera, par la configuration de l’espace en particulier par l’inclinaison des pans de couverture, enfin par l’organisation des pièces se trouvant sous la partie à aménager. Explications.

Choix du type d’escalier et taille de le trémie

La taille de la trémie ou chevêtre (ouverture par laquelle se fera la communication entre la maison et les combles) est directement conditionnée par le type d’escalier que l’on veut ou que l’on peut implanter. Si un escalier spiral ou hélicoïdal se contentera d’une ouverture pouvant correspondre à son emprise au sol (environ 1,50 m de diamètre), une volée droite (marches droites en parallèle) imposera une ouverture rectangulaire bien plus importante (2 à 3,50 m x 95 cm, par exemple, pour une hauteur sous plafond de 2,50 m et un escalier de 13 marches). Son plus grand côté sera d’autant plus important que la pente de l’escalier sera faible. Les modèles quart et double-quart tournant limitent, eux, la taille de la trémie. Le choix de l’escalier sera aussi conditionné par les possibilités d’encombrement au sol à l’étage inférieur. Dans une maison à étage(s), l’idéal est bien sûr de pouvoir prolonger l’escalier existant via un palier supplémentaire. Là encore, l’escalier spiral ou hélicoïdal est le type d’escalier fixe qui prend le moins de place. Une volée droite, à l’inverse, occupera beaucoup d’espace et imposera un appui sur une partie de mur importante. En revanche, un escalier droit quart tournant pourra, lui, être implanté dans le coin d’une pièce. Si l’on ne dispose d’aucun espace libre permanent au sol, on optera pour un escalier escamotable pouvant se déployer quand nécessaire dans un simple couloir ou une entrée (trémie de 75 cm x 1,50 m).

Emplacement et taille de la trémie

L’emplacement de la trémie peut être conditionné par différents facteurs et contraintes :

  • situation par rapport aux pans de couverture permettant un dégagement en hauteur d’au moins 1,80 m (2 m et plus étant l’idéal) au niveau de la sortie d’escalier ;
  • emplacement en fonction des possibilités d’implantation dans l’étage supérieur de la maison ;
  • position par rapport à l’organisation des pièces éventuelles à aménager dans les combles.

Si la maison possède déjà un étage, la taille et la position de la trémie correspondent idéalement au prolongement de la cage d’escalier d’existante.

Confort et sécurité

Sauf si l’utilisation des combles aménagés n’est qu’occasionnelle (on peut dans ce cas, se contenter d’une échelle de meunier escamotable), l’escalier doit être facile à monter (hauteur de marche = 16 cm / profondeur de marche = 32 cm) et son garde-corps doit garantir une parfaite sécurité (hauteur minimale = 90 cm / espacement maximale des barreaux = 11 cm). Pour le confort, l’escalier quart-tournant est recommandé. A noter, le colimaçon n’est pas aisé pour le passage d’objets encombrants. En cas de mezzanine, un solide garde-corps devra être implanté sur une hauteur minimale de 1 m, la norme prévoyant une espacement maximale des barreaux de 90 cm.

Besoin d’aide pour mener vos travaux ?

Recevez chaque mois les derniers conseils pour l'aménagement de vos combles