S'inspirer

Bien aménager un bureau dans les combles

Les combles se prêtent très bien à l’aménagement d’un bureau confortable et déco, pour peu que l’on respecte certaines règles.

Soigner l’éclairage

Dans un bureau, il est conseillé de prévoir des éclairages de 450 à 750 lux pour obtenir un bon confort visuel. La lampe de bureau sera de préférence placée à droite si l’on est gaucher, et à gauche et si l’on est droitier afin de moins fatiguer les yeux.

La présence d’une fenêtre de toit donne 20 cm de hauteur supplémentaire devant la fenêtre, car il n’y a pas la couche d’isolant du toit. On peut profiter de ce volume disponible pour y installer l’ordinateur, par exemple. L’écran devra être placé perpendiculairement ou dos à la fenêtre selon l’exposition. Attention toutefois à l’éblouissement si vous choisissez cette seconde option. Dans ce cas, un store vénitien ou plissé vous permettra de moduler la lumière au fil de la journée.

Une ergonomie adaptée

La hauteur du bureau n’est pas standard. Elle doit dépendre de la hauteur d’assise, qui elle-même est fonction de la taille de la personne. Les chaises à roulettes sont très pratiques, mais sont incompatibles avec les sols en stratifiés qui s’abîmeront très vite. Pour la profondeur du bureau, il est conseillé de prévoir au minimum 50 cm et maximum 80 cm de recul entre le bord du bureau et l’écran d’ordinateur. Attention aux mini-bureaux, donc, qui sont parfois trop étroits.

@Pinterest/marieclairemaison.com

Agrandir visuellement l’espace

Il existe plusieurs astuces pour donner une impression d’espace dans un bureau sous les combles. La première est d’éviter de placer des rangements sous le bureau. Un grand espace libre sous le plan de travail trompe le cerveau et lui fait croire que la pièce est plus grande. Si possible, on accroche les rangements au mur pour libérer l’espace au sol. Les petites tringles en métal sont très pratiques pour suspendre des petits paniers (à acheter au rayon cuisine, où elles sont nettement moins chères qu’au rayon bureau). Les divers câbles sont rangés dans des passe-câbles. On peint les rampants en blanc et non pas en couleur. Enfin on joue avec des miroirs, que l’on peut notamment poser au sol.

@Pinterest/Ikea.com

Côté déco

Afin d’éviter la sensation d’étouffement, on privilégie les couleurs claires et on mixe rangement ouverts et fermés. Pour le mur situé derrière le bureau, la peinture est mieux adaptée que le papier peint car les traces de crayon y seront plus faciles à nettoyer. On peut envisager de recouvrir un mur avec une peinture ardoise, du Velleda (il en existe des versions aimantées et pouvant faire office d’écran pour rétroprojecteur) ou du liège (on en trouve avec surface autocollante). Un bandeau à LED fixé sur la tranche du bureau pourra être du plus bel effet le soir venu.  Au sol, l’idéal est un parquet contrecollé ou massif, ou bien un béton ciré (qui a l’avantage de renvoyer la lumière).

Côté plan de travail

Pour le plan de travail, tout est possible. Mais un revêtement lisse est plus confortable et plus pratique qu’un revêtement structuré. Le stratifié est très résistant, bien plus que le mélaminé qui s’abîmera au moindre coup de compas ou de crayon un peu trop pointu (on gardera le mélaminé pour les rangements). Le bois est beau et chaleureux. Il peut faire un rappel du sol très harmonieux.

@Pinterest/marieshome.be

Le verre Securit est très contemporain mais il est froid sous les mains et les traces de doigts y sont très visibles. Bien plus onéreux, le Corian et autres « solid surfaces » est doux au toucher, très hygiénique car non poreux et l’on peut même y intégrer des éclairages.

@Pinterest/maison-deco.com


A LIRE EGALEMENT

En quête d’astuces aménagement ?

Recevez chaque mois notre sélection d'objets et de bonnes idées dédiées aux combles