S'inspirer

Partage de la maison : on cloisonne ou on décloisonne ?

cloisons-decloisonner-espaces-recloisonner-colocation-separation-mur-separerlespace

Avec le développement de la colocation et des familles à géométrie variable, les logements ont parfois besoin d’être décloisonnés ou recloisonnés afin que chacun puisse vivre agréablement. Jérémy Hérard, architecte et fondateur de Notes de Style, nous livre ses conseils.

Pourquoi supprimer des cloisons ?

Les études en psychologie sont nombreuses à dire que faire tomber les murs nous aide à avoir l’esprit plus clair. Mais décloisonner sert en premier lieu à gagner en luminosité (en obtenant une pièce à double orientation, par exemple), à transformer de l’espace perdu (sur un couloir, un placard…) en espace de vie et donc à gagner en confort pour le vivre ensemble. Quand les enfants ont quitté le nid, on en profite pour agrandir le séjour en récupérant le volume de la chambre mitoyenne. Et quand on rêve d’une cuisine ouverte, abattre un mur permet d’obtenir ensuite un bel espace plein de convivialité.

cloisons-decloisonner-espaces-recloisonner-colocation-separation-mur-separerlespace-piece

Comment s’y prendre pour décloisonner ?

On fait tomber des murs, bien sûr, ce qui n’empêche pas de démarquer les espaces par des couleurs ou des revêtements de sols différents, par exemple dans un séjour avec cuisine ouverte. On peut ouvrir un mur seulement sur les deux-tiers de la hauteur et remplacer la maçonnerie par une verrière (avec verre Securit pour limiter les accidents), qui sera très tendance et parfaite pour faire circuler la lumière dans l’habitation (entre le séjour et le couloir, entre le séjour et un bureau…). Bon à savoir : une verrière en bois (laqué noir, pourquoi pas) fabriquée par un menuisier sera deux fois moins coûteuse qu’un modèle en métal réalisé par un ferronnier, et bien plus rapide à fabriquer. Si les grandes cloisons tout en verre peuvent être très design dans une maison ultra contemporaine, attention à l’effet « agence bancaire » dans un habitat plus classique.
cloisons-decloisonner-espaces-recloisonner-colocation-separation-mur-separerlespace-piece-blanc

Pourquoi remonter des cloisons ?

On recrée des cloisons pour plusieurs raisons : naissance d’un enfant, retour à la maison d’un jeune adulte ou d’un parent âgé, besoin d’un bureau ou simplement parce que l’on souhaite réagencer son espace de vie pour qu’il soit plus en adéquation avec de nouvelles attentes. Mais recloisonner ne signifie pas toujours monter de vraies cloisons en maçonnerie. Parfois, des astuces déco suffisent à redéfinir l’espace et à vivre différemment dans son intérieur.

Demandez de l'aide à un architecte !

Des cloisons légères…

Il existe une multitude de façons de créer des espaces différents à l’intérieur d’un logement ou au niveau d’une pièce. Un canapé mis en travers d’un grand séjour, au dos duquel sera disposée une console ou une table de drapier, peut suffire à délimiter un salon et à recréer un espace salle à manger commun. De même, un faux plafond sur une partie de la pièce (au-dessus d’une cuisine ouverte, par exemple) aura également pour effet de délimiter cet espace. La peinture peut servir à créer des effets d’optique pour démarquer une pièce ou pour raccourcir un couloir. On pense aussi aux claustras, portes coulissantes, panneaux japonais, mobilier sur roulettes et bibliothèques qui viennent délimiter des espaces en créant parfois du rangement. Il existe aussi des panneaux acoustiques, un peu comme des paravents, très pratiques pour protéger du bruit un coin bureau ou pour séparer deux espaces dans une chambre commune à plusieurs enfants. Ces panneaux ont aussi pour intérêt de pouvoir y cacher des fils électriques.

cloisons-decloisonner-espaces-recloisonner-colocation-separation-mur-separerlespace-piece-blanc-spacieux

Il est essentiel de bien cerner ses attentes et besoins avant de remonter une cloison. C’est en effet un moyen de redéfinir l’espace différemment et mais cela peut aussi devenir un vecteur pour améliorer l’habitat. La construction d’une cloison peut s’accompagner de la création de niches et de l’installation d’arrivées électriques qui rendront le nouvel espace ainsi créé plus fonctionnel. Remonter un mur permet aussi de la fantaisie : des murs arrondis (il existe des plaques de plâtre qui se cintrent) et des angles biseautés, par exemple, pour un rendu chaleureux et unique. Si l’on ne souhaite pas de solution trop définitive, mieux vaut monter une cloison bois autoportante (fixée aux murs et sans impact sur le sol et le plafond) plutôt qu’une cloison en plaque de plâtre vissée, qui fera des dégâts lorsqu’on voudra la démonter.

A LIRE AUSSI
Combles : 4 conseils pour optimiser l’espace
Comment jouer avec l’espace et les sources de lumière ? 
Aménager vos combles et gagner facilement des mètres carré

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

En quête d’astuces aménagement ?

Recevez chaque mois notre sélection d'objets et de bonnes idées dédiées aux combles