S'inspirer

Un agrandissement d’appartement dans les combles

Sylvie Cahen, architecte DPLG et architecte d’intérieur, nous accueille dans l’appartement de Catherine : maître d’ouvrage dans ce projet de rénovation.

Un agrandissement d’un APPARTEMENT parisien dans les combles

La mise en vente des combles situés au-dessus de l’appartement a rendu possible l’agrandissement que Catherine souhaitait effectuer.

Après le débarras du grenier, les artisans ont découvert à la fois une structure en très mauvais état, à reprendre entièrement, mais aussi une ferme ancienne qui apporteraient une vraie valeur ajoutée au nouvel espace de vie.

Transformation de combles perdus !

La ferme (élément d’une charpente supportant le poids de la couverture de toit d’un édifice grâce à un assemblage de bois de charpente ou de pièces de fer) a été mise à nue et mise en valeur. Peinte en blanc, elle s’accorde avec la décoration de l’appartement et assure un maximum de luminosité dans le salon.

Le placement de l’escalier a été mûrement réfléchi et l’intégration des rangements a été pensée en fonction de lui. Sous les marches, des rangements toute hauteur ont été dissimulés par des portes lisses sans poignées, permettant d’épurer la pièce. Ceux-là se poursuivent dans un meuble menuisé à double usage puisqu’il peut également servir de banquette.

Créez vos meubles sur mesure !

Côté cuisine, la volonté principale était de laisser passer la lumière des ouvertures en oubliant les meubles hauts et en laissant les sous pentes nues.

La chambre de 9 mètres carré a été optimisée : 3 mètres linéaires de rangements ont été intégrés ainsi qu’une tête de lit en plâtre permettant de cacher les éléments de tuyauterie et de ventilation disgracieux. Dans la seconde chambre construite dans les combles, chaque sous pente a été utilisée pour dissimuler les équipements de la maison et les vêtements de la propriétaire.

Optimisez votre petit appartement !

Enfin, dans cet agrandissement sous les toits, trois fenêtres ont été rajoutées pour apporter davantage de lumière. Pour pallier aux règles strictes d’urbanisme (PLU) en ce qui concerne la taille des ouvertures, des miroirs ont été intégrés aux embrasures, ce qui augmente la sensation de luminosité. Comble du luxe, un large bureau de 4 mètres a été accolé au mur pignon.

A LIRE AUSSI
37 mètres carré transformés en beau duplex sur Paris
Un aménagement de mezzanine industrielle
L’aménagement d’un loft au coeur de Paris

En quête d’astuces aménagement ?

Recevez chaque mois notre sélection d'objets et de bonnes idées dédiées aux combles