Réaliser / Isolation

Quel isolant choisir pour rénover ses combles ?

isolant-lainesminerales-isolation-accoustique-isolation-thermique-et-phonique-isolation-thermique-isolant-en-polystyrene

On distingue plusieurs types d’isolants, qui peuvent être utilisés pour la rénovation de combles : laines minérales, polystyrène et isolants naturels. Présentation de ces différents produits.

Les isolants en laine minérale

La laine de verre, issue de la silice, offre une bonne isolation thermique. C’est l’isolant le plus utilisé dans le monde aujourd’hui. Du fait de sa composition minérale, elle est incombustible. Elle est très performante pour l’isolation thermique et phonique. La laine de roche, quant à elle, est faite à base de basalte (une roche volcanique). C’est pourquoi elle est également totalement incombustible. Elle est plus résistante à l’humidité que la laine de verre. Elle offre une bonne isolation thermique et phonique. Mais sa fabrication requiert une importante consommation d’énergie. Toutefois, selon certaines études, la laine de roche et la laine de verre pourraient présenter un caractère toxique.

laine-de-verre-laine-de-roche

laine-de-verre-laine-de-roche

Les isolants en polystyrène

On les appelle aussi isolants en plastique alvéolaire. Le polystyrène expansé (PSE) est le plus connu mais le polystyrène extrudé (XPS) est de meilleure qualité grâce à un traitement particulier. De plus, il dispose de rainures pour faciliter l’installation. L’isolant en polystyrène offre une forte résistance mécanique aux charges et possède une peau de surface étanche. La faible conductivité thermique du polystyrène en fait un isolant efficace d’un point de vue thermique, mais pas du tout du point de vue phonique. Produit à partir de pétrole, il n’est pas écologique, d’autant que sa fabrication n’est pas économe en énergie. Il n’est pas résistant au feu (il doit donc être associé à un autre matériau) ni aux rongeurs. Il est imperméable et n’évacue pas l’humidité.

polystryrene-expanse-polystyrene-extrude

Isolant polystyrène

Les isolants en polyuréthane

Le polyuréthane (PUR) est un isolant synthétique qui contient un gaz à faible conductivité thermique, ce qui lui confère des capacités d’isolation thermiques particulièrement élevées. Le PUR présente une grande durabilité. Il résiste bien à l’humidité et ne se tasse pas. Mais sa fabrication n’est pas écologique et il dégage des substances toxiques quand il brûle. Il est possible de le recycler grâce à des traitements chimiques mais sa production nécessite une grosse consommation d’énergie. Son prix est élevé.

polyurethane

Isolant polyuréthane

Les isolants naturels

Les isolants naturels (ou biosourcés) sont issus de matériaux renouvelables et sont recyclables. Leur fabrication requiert moins d’énergie que les autres isolants. Qu’ils soient d’origine végétale ou animale, ils possèdent naturellement de l’air au sein de leurs fibres et offrent une bonne isolation thermique.

  • La fibre de bois ne se dégrade pas dans le temps et isole bien du bruit mais les panneaux sont épais et assez lourds.
  • Le liège résiste au feu et à l’eau et est durable. Il offre une isolation phonique de qualité.
  • La fibre de lin est très efficace thermiquement et phoniquement. Elle résiste aux insectes, au feu et aux moisissures, et elle agit comme régulateur d’humidité.
  • La laine de chanvre est imputrescible et repousse naturellement insectes et rongeurs. Elle offre, de plus, de très bonnes performances acoustiques.
  • La laine de mouton est légère et simple à installer. Elle n’est pas inflammable mais il faut la traiter pour résister aux mites et aux insectes. Elle n’est pas adaptée aux espaces humides.
  • Les isolants à base de plumes de canard sont mélangés à de la laine de mouton et des fibres synthétiques pour obtenir une meilleure densité. Grâce à un traitement particulier, les plumes de canard résistent parfaitement aux insectes, rongeurs et moisissures. Cet isolant régule l’humidité de l’atmosphère mais il est sensible au feu.
  • La ouate de cellulose est composée de déchets de papier. Selon les fabricants, des fibres de coton ou de polyester sont parfois ajoutés. Si sa densité est suffisante, elle ne se tasse pas et conserve longtemps sa capacité d’isolation. Elle est traitée pour repousser insectes et rongeurs. Mais elle résiste assez mal à l’humidité.

isolant-naturel

Trouver un professionnel de l'isolation

Choisir un isolant performant

La résistance thermique d’un isolant, caractérisée par le coefficient R, dépend de l’épaisseur et de la conductivité thermique (l) du matériau. Plus R est élevé, meilleure est la performance thermique. Plus le l est petit, plus le matériau, à épaisseur égale, est isolant. En rénovation, il est conseillé de choisir des valeurs de R d’une performance supérieure ou égale à 6 m².kW/m² pour les rampants de toiture et les plafonds de combles, et supérieure ou égale à 7 pour les planchers de combles perdus. Ils répondent ainsi aux exigences du Crédit d’impôt et des CEE (Certificats d’Économies d’Énergie).

Les aides financières et fiscales disponibles

A LIRE AUSSI :
Isolation par l’extérieur
Des combles confortables en été 
Quel revêtement de sol pour mes combles ?

Besoin d’aide pour mener vos travaux ?

Recevez chaque mois les derniers conseils pour l'aménagement de vos combles