S'inspirer

La maison intelligente : domotique et solutions connectées

Smart home

Selon ses besoins, ses envies et son budget, on distingue trois niveaux de domotisation dans l’habitat. Les solutions pour passer d’un simple logement à une maison intelligente.

Les objets connectés

Le premier niveau pour domotiser sa maison est celui des objets connectés, qui fonctionnent individuellement grâce à une application et sont connectés en Wifi à la box de la maison. Ce peut être un thermostat qui gère les radiateurs de la maison et donne des indications sur les dépenses énergétiques ; un aspirateur-robot que l’on déclenche à distance pour trouver sa maison propre en rentrant du travail ; un frigo qui indique les aliments à racheter et signale les dates des péremption ; un système de vidéo surveillance avec reconnaissance faciale ; une porte d’entrée avec serrure biométrique ; une tondeuse-robot ; un système d’analyse de l’eau de piscine…

La maison domotique

La maison domotique, quant à elle, est entièrement connectée : volets, alarme, climatisation, système vidéo, chauffage, informatique… Tout est centralisé et fonctionne avec le réseau électrique de la maison, en radio. Mais une solution plus fiable consiste à créer un réseau « bus » en 27 volts dédié spécifiquement à la domotique.

maison-connnectée-maison-intelligente

La maison intelligente

C’est la maison domotique qui, en plus anticipe les besoins. Des capteurs de luminosité indiquent aux volets quand se fermer ;  des capteurs de présence abaissent automatiquement le chauffage et éteignent les lumières ; un anémomètre et un pluviomètre extérieurs ferment les stores, les fenêtres et volets lorsqu’il y a trop de vent ou qu’il se met à pleuvoir etc. La maison intelligente facilite la vie au quotidien et gère l’ensemble des objets connectés. Mais cela nécessite un certain budget et aussi d’être un peu « geek ».

maiosn-intelligente-maison-connectée

Velux et la domotique

Les fenêtres de toit et volets VELUX motorisés sont très pratiques, particulièrement au-dessus d’une montée d’escalier ou dans des combles un peu hauts. Qu’ils soient dotés d’un moteur électrique ou solaire, l’utilisateur peut, grâce à la domotique, gérer leur ouverture et leur fermeture du bout des doigts sur une tablette tactile et programmer plages horaires et mode vacances (pour simuler une présence). De plus, grâce à des capteurs, un brise-soleil peut apparaître pour éviter la surchauffe à l’intérieur lorsqu’il fait très chaud dehors, ou la fenêtre se fermer toute seule lorsqu’il pleut.

Bon à savoir : en 2018, VELUX, en partenariat avec Netatmo (start-up française spécialiste des objets connectés pour la maison), lance une solution de commandes intelligentes baptisée VELUX ACTIVE. Via la régulation automatique de différents paramètres régissant l’environnement intérieur (température, humidité et qualité de l’air), le système assurera à l’utilisateur un confort optimum et un environnement intérieur toujours sain.

Les questions à se poser avant de domotiser sa maison

Quels sont mes besoins réels : Ai-je besoin d’un équipement de base (portail, volets, luminaires) ? D’une domotique de loisir (musique dans toutes les pièces, gestion de la télévision, de la piscine…) ? D’une domotique de sécurité (gestion alarme, vidéosurveillance, sondes de détection de gaz, de fuites d’eau, de monoxyde de carbone, de fumée…) ?
Quel budget suis-je prêt à y consacrer ? Pour une domotique de base, il faut compter de 4 000 à 5 000 €. Pour une domotique de base plus alarme, le budget monte à 6 000 ou 7 000 €. Pour la base, la sécurité et une domotique de loisir, le budget sera de 10 000 € minimum.
Ai-je un débit Internet suffisant ? Pour pouvoir gérer sa maison à distance, il faut disposer de l’ADSL ou du réseau 4G.
Suis-je à l’aise avec la technologie ? S’il peut être facile d’utiliser la fonction d’ouverture et fermeture des volets, la programmation du chauffage ou d’autres équipements peut s’avérer compliquée pour certaines personnes.
Est-ce que je veux un système évolutif ? Si oui, il faut prévoir de la place sur le tableau électrique, des gaines électriques supplémentaires et choisir des marques où le choix est vaste (Arnould, Bticino, Legrand, Hager…)

A LIRE AUSSI :
Des conseils pour équiper ses fenêtres de toit
Des combles smart !
Le chauffage électrique dans les combles !

Besoin d’aide pour mener vos travaux ?

Recevez chaque mois les derniers conseils pour l'aménagement de vos combles