Bien aménager sa cuisine sous les combles

amenagement-cuisine-lumiere-combles-optimiser-espaces-conseils

Aménager une cuisine dans un comble nécessite de prendre en compte un certain nombre de contraintes pour obtenir un espace fonctionnel et agréable. Mais à quoi faut-il penser ?

Le plus possible de luminosité

On passe beaucoup de temps dans sa cuisine, qui est aujourd’hui devenue une pièce à vivre. D’où l’importance d’avoir un bon éclairage naturel. On privilégie donc des fenêtres de toit VELUX de grande taille, voire on en associe deux ou trois côte à côte pour créer un effet verrière qui sera du plus bel effet. En cas d’exposition sud ou ouest, on pense aux modèles avec vitrage à isolation thermique afin d’éviter la surchauffe lorsqu’il fait grand soleil. Si la fenêtre de toit est difficile d’accès, on la choisit équipée d’une motorisation – solaire ou non – pour pouvoir l’ouvrir facilement ainsi que le volet.

amenagement-cuisine-lumiere-combles-optimiser-espaces

Électroménager : silencieux et léger

Il est important de choisir les appareils les plus silencieux possible, surtout si la cuisine dispose d’un plancher bois, où les vibrations se répandent dans tout l’étage voire aux étages situés en-dessous. On pense également à se renseigner sur le poids des appareils, en particulier du frigo, du lave-vaisselle et du lave-linge, qu’il faudra sans doute monter à pied jusqu’au comble. Si on manque de hauteur là où l’on souhaite installer le frigo, on pense aux modèles bas à tiroirs, très pratiques et qui offrent une bonne capacité de stockage.

Le cas particulier de la hotte aspirante

Installer une hotte sous un comble n’est pas toujours pratique, surtout si l’on dispose d’une faible hauteur sous plafond. A cela, plusieurs solutions. Soit on opte pour une hotte encastrée dans le plafond (livrée avec télécommande), très discrète et permettant de conserver le volume de la pièce, soit on investit dans un modèle sortant à l’arrière de la plaque de cuisson, efficace et design, mais qui prend de la place dans le placard situé sous la plaque. Il existe également une plaque aspirante (de marque Elica), où la hotte – très silencieuse – est située au centre de la plaque de cuisson.

amenagement-cuisine-lumiere-combles-optimiser-espaces-hotte

 Une crédence bien dimensionnée

Rien de plus laid qu’un effet « bande visuelle » lorsque la crédence sous rampant laisse voir une petite bande de mur. Pour éviter cela, deux solutions. Soit on crée un « coupe-torchon », c’est-à-dire que l’on fait remonter le plan de travail sur le mur, soit on adapte la hauteur de la crédence (qu’elle soit carrelée, en verre ou en un autre matériau) pour qu’elle monte jusqu’au rampant.

Attention aux meubles hauts

Si un mur fait moins de 2,30 m de hauteur, on évite d’installer des meubles hauts. On privilégie les meubles bas ou bien les colonnes, que l’on fait aller jusqu’au plafond ou au rampant, là encore pour éviter l’effet « bande visuelle » qui écraserait l’ensemble.

amenagement-cuisine-lumiere-combles-optimiser-espaces-meubles

Penser « pratique »

On évite d’installer la partie opérationnelle (plaque de cuisson, évier…) sous le rampant pour ne pas se cogner la tête en cuisinant. On installe une prise USB au-dessus du plan de travail, bien pratique pour brancher le Smartphone ou la tablette quand on consulte Marmiton, par exemple. On prévoit aussi un vaste rangement dédié exclusivement au stockage alimentaire : colonne équipée de paniers de rangement ou placard avec larges tiroirs.

Le bon revêtement de sol

Si l’on est un adepte du parquet, mieux vaut choisir un modèle verni que huilé, qui sera plus facile d’entretien. Mais mieux vaut opter pour un matériau plus approprié, comme le carrelage (il existe de très jolis carrelages imitation bois) ou des lames de PVC (là aussi, il existe des imitations bluffantes). Si l’on envisage de poser du carrelage sur un plancher bois, on n’oublie pas de faire préalablement un ragréage fibré et de poser une natte de désolidarisation.

amenagement-cuisine-lumiere-combles-optimiser-espaces-meubles-parquet-bois

Arrivées d’eau

Petit conseil malin : dans le cas d’un aménagement total, il est conseillé de tester les réseaux d’eau avant la fin du chantier, pendant que les tuyaux sont encore apparents. Cela évite les désagréments des micro-fuites et autres malfaçons qui obligent ensuite à casser le placo et/ou le carrelage pour réparer.

brochure combles guide aménagement 1
Guide de l’aménagement des combles – Volume 1
20 pages d'idées et conseils pour votre projet d'aménagement de combles.
À voir aussi
Trouvez simplement des artisans qualifiés près de chez vous
Intervenir sur le toit d’une maison n’est pas à la portée d’un artisan quelconque !